dans hydroélectricité, Recherche & Développement, Rénovation d'installation, Téléphériques de chantier - blondins, Transports urbains par câble, Travail en atelier, Travaux en hauteur et accès difficile

Une solution innovante proposée par Mécamont Hydro a été retenue et appliquée pour un chantier de l’usine hydroélectrique EDF de Tarascon-sur-Ariège (Sabart).
Il s’agissait de créer un téléphérique de chantier (blondin) pour le remplacement des 2 conduites forcées de la centrale. Le dispositif devait permettre à l’entreprise intervenante de pouvoir travailler en simultané sur celles-ci.

Blondin concu, élaboré et mis en place par MECAMONT HYDRO pour la centrale EDF de Sabart en Ariège
Le blondin de Sabart, une innovation à l'actif de MECAMONT HYDRO

Conçu spécifiquement pour ce chantier, ce nouveau blondin de type skytruck constitue une innovation de taille; à notre connaissance, un dispositif jamais réalisé jusqu’alors en milieu de montagne. Le véhicule doit en effet non seulement pouvoir desservir l’ouvrage sur toute sa longueur avec des pentes de 100% mais également permettre aux équipes de SAVCO qui vont intervenir pour le remplacement des conduites de se déplacer latéralement sur une course de 7 mètres afin de travailler parfaitement à l’aplomb de chacune de celles-ci. Ainsi les opérations de manutention peuvent s’effectuer en toute sécurité (pas de tir oblique, excellente précision de positionnement du palonnier de levage).

Une opération menée de bout en bout par les équipes de MECAMONT HYDRO

En premier lieu, il a fallu définir l’implantation optimale de la ligne pour répondre au mieux au besoin de manutention : implantation des ancrages/des pylônes, calcul des tensions des câbles à la pose et en exploitation, définition des conditions les plus défavorables pour assurer un dimensionnement sûr du système.

Outre la conception/réalisation complète de la partie mécanique pour une CMU de 8T (suspentes, poutre treillis, chariot de translation transversale, système à crémaillère, motorisation et transmission), un important travail de conception/réalisation électrique a été réalisé : système autonome sur batteries pour la translation transversale, commande,  supervision et contrôle par radio.

La fabrication dans nos ateliers a permis d’assurer la traçabilité de chaque opération de fabrication (matière, usinage, soudure), contrôles dimensionnels et non destructifs du système, montage à blanc et essais de mise au point.

Enfin, le montage sur site a nécessité un important travail de préparation de chantier (modes opératoires, analyses des risques sur chantier, installation des ancrages et des différents équipements de ligne, héliportage du pylône, mise en place des câbles porteurs, installation du véhicule, essais en charge …).

Pour cette dernière opération, six personnes (1 conducteur de travaux, 1 chef de chantier, 1 technicien spécialisé dans les travaux sur câble, 3 cordistes mécaniciens) ont été mobilisées. Un matériel très diversifié aura été utilisé sur le site : treuils de déroulage, chandelles freinées, camions grue, matériel de manœuvre de câbles, matériel de mise en tension des câbles ainsi que du matériel spécifique au téléphérique de chantier.

Un chantier qui va se prolonger jusqu’en 2020

Après des essais qui se sont déroulés pendant 2 semaines,  la réception des travaux (essais statistiques à 10 tonnes et dynamiques à 8,8 tonnes) a été réalisée, supervisée par l’organisme agréé Pyrem Contrôles. Le blondin est à ce jour en exploitation et fonctionne parfaitement.

Une employée de Mécamont Hydro, recrutée sur place, aura pour fonction de piloter le blondin et d’assurer les opérations de maintenance journalières et hebdomadaires. Elle représentera également Mécamont au quotidien sur le site jusqu’à l’échéance du chantier en mai 2020.

Contact : Stéphane Arné – chargé d’affaires
P : 06 84 91 81 34
stephane.arne@mecamont.com

Le 13 juin prochain, lors de la 7ème édition des rencontres économiques des Pyrénées Ariégeoises qui se dérouleront à la centrale de Sabart, EDF va faire visiter son chantier de changement de la conduite forcée. MECAMONT HYDRO y sera bien sûr présent. »

La Dépêche du Midi dans son article du 8 juin 2018 évoque le chantier global de Sabart où, même s’il n’est pas cité, MECAMONT HYDRO a pris part :
« Conduites de Sabart : un chantier colossal à 30 millions d’euros »

Articles recommandés

Poster un commentaire

Start typing and press Enter to search

levage du câble porteur du téléphérique de brest par une équipe de Mécamont Hydro